Métier : Maître-chien

Le maître-chien éduque et dresse un chien afin que ce dernier remplisse des fonctions de protection, de gardiennage, de surveillance, d’aide ou de secours. Il est notamment amené à intervenir sur les lieux de catastrophes naturelles comme les avalanches, sur des missions de contrôle, en douane, par exemple, ou sur des opérations de recherche de stupéfiants. Parallèlement, il doit nourrir et apporter les soins nécessaires à son chien.

La relation avec le chien peut être difficile lors du dressage qui dure longtemps : il faut beaucoup de patience pour réussir dans ce métier. Une bonne résistance est également de mise : les interventions sont éprouvantes nerveusement et physiquement.

Il n’existe pas de diplôme d’Etat pour se former au métier de maître-chien.

Les ministères de la Défense nationale et de l’Intérieur reconnaissent cependant le certificat professionnel d’agent cynophile de sécurité.

Neuf établissements proposent une formation menant au certificat professionnel d’agent cynophile de sécurité, diplôme reconnu par les ministères de la Défense et de l’Intérieur: CFPS de Paris (75), CNFA des métiers du chien et de l’animalerie de Saint-Gervais d’Auvergne (63), CFPPA d’Aix-en-Provence (13), la Maison familiale rurale de Mortagne-au-Perche (61), CFPPA de Dax (40), CFA agricole du Lot (46), 17ème groupement d’artillerie de Biscarosse (40), Centre France Formation Sécurité Bourgogne (71), CFPPA des Basses Terres (Guadeloupe).

Pour vous inscrire, vous devez être majeur, avoir un niveau scolaire de fin de 3e, un casier judiciaire vierge et le permis de conduire B. Vous devez aussi posséder son chien dit  » d’utilité « .

La gendarmerie nationale propose à ses sous-officiers la formation de maître-chien. L’armée de terre, de l’air, la Marine et la police forment également directement leurs maîtres-chiens.

La gendarmerie recrute ses maîtres de chien parmi les sous-officiers volontaires placés sur liste d’attente et servant déjà dans la gendarmerie. La Fédération nationale des maîtres-chiens sauveteurs aquatiques (FNMCSA) à Bandol (83) forme au brevet de maître-chien sauveteur aquatique.

L’armée forme également des maîtres chiens : l’armée de terre recrute des candidats sans qualification préalable, tandis que l’armée de l’air réserve ce métier aux titulaires du baccalauréat.L’armée emploie des maîtres-chiens pour l’ensemble de ses corps : armée de terre, armée de l’air, marine et gendarmerie. Selon son affectation, le maître-chien possède des capacités physiques et sportives spécifiques. Par exemple, s’il veut faire des recherches en avalanches, il doit être très bon skieur.

La police dispose d’une brigade canine. Cependant, comme pour l’armée, les places sont rares.

Les douanes disposent de quelques maîtres-chiens spécialisés dans la recherche de stupéfiants.

Les entreprises privées de gardiennage ou de sécurité sont par ailleurs nombreuses à recruter des maîtres-chiens pour des missions ponctuelles.

Depuis le 1er janvier 2011, en plus de la carte professionnelle d’agent privé de sécurité, le maître chien doit être titulaire d’une certification spécifique d’agent cynophile.

Enfin il existe un CAP agent de prévention et de sécurité qui permet principalement de se former à la surveillance. Plutôt demandé par les sociétés privées de sécurité, il se prépare en 2 ans après la classe de 3e. Au niveau bac, on trouve le BP agent technique de prévention et de sécurité (en 2 ans après le CAP) ou le bac pro sécurité et prévention, qui se prépare en 3 ans après une classe de 3e.

Cet article a été publié dans Nouveautés, Revue de presse, Withtime Sécurité (WTS) avec les mots-clefs : , , . Bookmarker le permalien. Laisser un commentaire ou faire un trackback : URL de trackback.

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*
*